dimanche 24 août 2008

Une ligue sans jupons

Ce matin, ma soeur et moi nous sommes levés avec l'intention de nous rendre au Wrigley Field. C'était la dernière possibilité d'amener ma soeur voir l'ambiance dans Wrigleyville, car les Cubs partent sur la route.

Le match débute à 13h20 et on arrive sur les lieux vers 13h. J'avais l'intention de me promener aux alentours du stade et d'attendre que le match commence avant de regarder pour des billets de scalpers. Car je croyais qu'ils seraient trop chers avant ça. Mais bon, tant qu'à passer devant les nombreux kiosques "TICKETS", aussi bien s'informer du prix immédiatement.

-Quels sont vos billets les moins chers?

-J'en ai à 30$, mais avec la vue obstruée, que me répond un gars.



Wow, 30$, c'est vraiment moins cher que je pensais. On se rend retirer de l'argent à un guichet et on continue notre promenade. Finalement, on voit un gars qui nous propose deux billets pour 70$. Combien coûtaient-ils à l'origine? 32$ chacun! Bref, on les avait presque pour le prix coûtant. On les a pris et on est arrivé à notre siège en plein à temps pour le premier frappeur du match.



Ma soeur a déjà joué au baseball dans sa jeunesse, alors elle connaît relativement les règlements. Mais il a quand même fallu que je lui explique quelques trucs de base. Même si elle ne suit pas du tout le baseball majeur, elle a vraiment apprécié son passage au Wrigley Field.


-Ils ont vraiment gardé l'esprit du vieux baseball, a-t-elle dit, faisant référence aux vignes dans le champ, à l'orgue qui joue entre les manches, au fameux Take Me Out to the Ball Game en septième manche (aujourd'hui, c'était l'acteur John Cusack au micro).



Aller au Wrigley Field, c'est effectuer un retour 30-40-50 ans en arrière. Je suis persuadé que quelqu'un qui n'y connaît rien au baseball peut vraiment aimer l'expérience quand même. Car c'est ça du vrai baseball. Du vrai gazon, le soleil qui plombe, l'orgue qui résonne dans les speakers, les vendeurs de hot-dogs et de bière, le père qui amène son jeune fils pour la première fois au stade, les fans invétérés de l'équipe avec leurs billets de saison.



Quand tu vas au Wrigley Field voir un match, pratiquement 90% des 40 000 spectateurs portent un t-shirt, gilet, casquette ou autre truc à l'effigie des Cubs. C'est normal, ils sont fiers de leur équipe, qui possède présentement le meilleur dossier de tout le baseball majeur.



"It's gonna happen", que l'on peut voir sur plusieurs pancartes dans le stade, à propos des chances que les Cubs remportent la série mondiale. On verra dans quelques semaines.


P.S. Le titre du billet fait évidemment référence au film Une ligue en jupons, dont quelques scènes ont été tournées au Wrigley Field. (titre suggéré par ma soeur)

3 commentaires:

Keaven a dit…

C'est cool !

Sans aucun doute, même les gens qui aime pas le baseball feel quelque chose dans ce stade...

Ah les bleachers de le champ droit... des beaux souvenirs !

chantal a dit…

ah! un peu de tout dans ce voyage , je crois qu`Aurélie va s`en rappeler longtemps ,mais le plus beau dans tout cela c`est que les voyages nous transforment.Donc une belle fin d`été remplie , profitez en au max avant jeudi .bises xxx

La soeur qui s`appelle Aurélie a dit…

Heille le frère, vas-tu finir par arrêter de m'appeller la soeur sur ton blog?!! J'ai un nom!lol

Ah oui, en passant, je n'avais pas tant de questions que ça à propos des trucs de base..que je connaissais déjà en passant! J'avais juste besoin d'un petit rafraîchissement!