lundi 11 août 2008

Un après-midi (venteux) à la plage

Dimanche après-midi, je n'ai rien de prévu à l'agenda. Je décide donc d'aller faire un tour à la plage, pour la première fois depuis le départ de mes parents il y a déjà deux semaines. En regardant par la fenêtre, je vois un beau gros soleil. Mais il semble faire un peu plus froid que les autres journées (environ 25 degrés, au lieu de 35!). Pas grave, que je me dis. Je ne suis pas obligé de me baigner.

C'est donc avec ma serviette et un livre que je me rends en direction du merveilleux Lac Michigan. Après avoir attrapé un autobus en chemin, je vais m'installer à l'endroit où l'on a une vue à couper le souffle du centre-ville. Sur cette plage, c'est "the spot" pour prendre des photos avec les buildings à l'arrière-plan.

Premier constat en arrivant sur place: il vente en ti-péché. Pour ceuze qui jouent au volley-ball (il doit y avoir facilement une cinquantaine de terrains), c'est parfait, car il fait moins chaud. Mais pour quelqu'un qui veut calmement prendre du soleil en lisant un bouquin, c'est pas l'idéal. Après quelques minutes de contorsion pour trouver la position de lecture parfaite, je me trouve déconcentré par une photographe à quelques mètres de moi. La dame, au demeurant sympathique, essaie de faire des photos d'une charmante famille de quatre. Mais parmi les deux jeunes garçons, il y en a un qui n'en a que faire de la session. Il préfère de loin jouer dans le sable. Pendant plusieurs minutes, la photographe essaiera de capter son attention pour le faire sourire. "Drew, look at me! Drew! Dreeeeew! Smile!". Bien difficile pour moi de lire pendant ce temps-là.

Quelques minutes après, je vois surgir devant moi une quinzaine de personnes habillées très chic. Je remarque alors qu'ils sont venus faire des photos pour le mariage d'une personne dans le groupe. Ouais, j'avais bien choisi mon spot de lecture... Puisque j'étais dans les jambes, j'ai décidé d'aller un peu plus loin. En me promenant, j'entends un bruit d'avion dans les airs. Je lève les yeux et je vois que l'avion tire une banderole faisant la promotion du film Tropic Thunder (en salles dans tous les bons cinémas ce vendredi). Moi qui étais habitué de voir des promos en avion d'Encan H. Grégoire, je dois dire que ça fait changement!

Cette journée à la plage n'a pas été trop fructueuse, mais elle m'a permis de constater que j'étais à 30 minutes de marche des premiers grains de sable. Ce qui veut dire que j'y retournerai bien une autre fois, lorsque le vent sera en vacances.

1 commentaire:

Aurélie a dit…

hi je te dis que c'est pas drôle ta vie...! Pauvre petit qui ne sait pas comment s'installer à la plage pour lire! Ouf la vie doit vraiment être difficile!lol

Pour te rassurer, dis-toi que ici lorsqu'il fait 20 dehors et qui pleut pas, on dit qui fait beau...!