mercredi 4 mars 2009

L'album de la semaine: Dumas "Rouge"

En novembre dernier, Dumas prenait un peu tout le monde par surprise (et même les médias) en lançant sans tambour ni trompette un long-mini album (9 chansons pour 32 minutes... donc pas tout à fait un album conventionnel, ni un E.P.). Le disque, intitulé Nord, était tiré à 10 000 exemplaires.

À peine 3 mois plus tard, l'auteur-compositeur interprète revient avec Rouge, un autre long-mini disque dans la même lignée que le précédent. Cet album se veut donc la deuxième étape d'un projet que le chanteur a entrepris l'automne dernier, après être sorti de 18 mois acharnés de tournée. On peut d'ores et déjà prévoir qu'une troisième galette (et peut-être même quatrième, mais je ne suis pas sûr pour celle-là) sortira d'ici l'été.

Tout comme Nord, Rouge nous transporte vers des contrées planantes, plus exploratoires et bien moins pop que ce que l'on connaît de Dumas. Personnellement, j'adore que l'artiste joue d'audace de la sorte, alors qu'il lui serait bien plus facile de poursuivre dans la même trajectoire à succès. Eh non, il a visiblement eu envie de se "payer un trip" avec son comparse Louis Legault (son ancien acolyte Carl Bastien ne fait plus partie de l'aventure), sans trop penser à la réaction qu'il engendrerait.

Mais à lire les lignes précédentes, on pourrait penser que ce "Dumas nouveau" est difficilement accessible. Or il en est tout autrement. Les fans de la première heure de l'artiste (je ne suis pas loin d'en être un) vont l'accompagner sans problème dans cette nouvelle voie. Tandis que les non-fans, qui étaient plus rébarbatifs aux succès radio du chanteur, pourrait cette fois-ci se laisser convaincre.

Chansons à écouter: Un train dans la nuit, Quelque part, Le son de vos voix
http://www.myspace.com/dumasdumas

2 commentaires:

Jp a dit…

3 galettes pas plus. Il manque le AS sur la troisième pochette pour faire DUMAS lorsque les trois albums seront placés côte à côte. J'imagine que tu l'avais remarqué ?

Raphaël a dit…

En effet. Mais tsé, la quatrième pochette aurait pu avoir un "!".

Un gars s'essaie. ;)