vendredi 27 mars 2009

La fin d'une série culte

Quelle finale des Invincibles cette semaine.
Quelle troisième saison.
Quelle série, en fait.

L'émission vient de rejoindre mon top des séries québécoises avec La vie, la vie et Minuit, le soir. Il faudrait toutefois que je revisionne ces dernières pour savoir dans quel ordre je les classerais.

Mais avec le dernier épisode de nos Invincibles, j'avoue qu'il me serait difficile de placer l'émission autrement qu'en première place.

Pour le dosage toujours parfait entre l'humour et le drame, entre le ridicule et l'émotion. Pour le côté imprévisible de chacun des épisodes. Vraiment, ça paraissait que les auteurs avaient pris leur temps pour bien conclure la série (tandis que pour la 2e saison, on sentait parfois qu'ils avaient été bousculés par le temps).

Dans cet épisode ultime, j'ai adoré plusieurs moments.

-D'abord, la séparation cruelle mais inévitable des quatre amis.

-Les excuses de Ritch the Bitch à Carlos et sa proposition de finir son sous-sol

-Steve qui fait sa grande déclaration de bisexualité à Cynthia, qui s'attendait à quelque chose d'autre (nous aussi!)

-P.A. qui surprend tout le monde en se rendant véritablement en Haïti. Et son père qui lui dit de ne pas changer trop. "T'es fin", lui dit P.A.. "Je ne suis pas fin, je suis ton père." Le fils donne ensuite un baiser sur la joue de son paternel. Et c'est à ce moment que débute la marquante chanson Still Loving You, de Scorpions.

En voyant l'émission se commencer par une petite Lyne-la-pas-fine, je me disais que quelque chose de tragique lui arriverait. Le tour de force des auteurs aura été de nous faire détester son personnage tout au long des trois saisons pour finalement pleurer son départ.

Car oui, j'ai pleuré. Lorsqu'on voit le personnage de bédé de Dark Evil-Hin lâcher la main de Phantoman, au plus fort de la pièce de Scorpions, c'est véritablement un chef-d'oeuvre télévisuel qu'on a devant nos yeux.

En fait, chaque seconde des sept dernières minutes de l'émission est sublime. Parfaite. L'interprétation des comédiens, surtout Pierre-François Legendre à la toute fin, est à couper le souffle.

C'est sûr que l'on souhaite que les trois amis de Carlos répondent à leur téléphone lorsqu'il les appelle en pleurant. C'est sûr qu'on pense que le coeur de Lyne va se remettre à battre à la toute fin, lorsqu'on voit le moniteur.

Mais c'est ce qui fait que cette série est si géniale, et qu'une suite est officiellement écartée. Tout ne peut pas bien se terminer à New Big City. Mais l'espoir est tout de même à l'horizon pour les quatre Invincibles.

Vous allez me manquer.

3 commentaires:

Marty a dit…

"Car oui, j'ai pleuré. Lorsqu'on voit le personnage de bédé de Dark Evil-Hin lâcher la main de Phantoman, au plus fort de la pièce de Scorpions, c'est véritablement un chef-d'oeuvre télévisuel."

Tu l'as dit Rafael. Moi aussi, de chaudes larmes...Tu décris exactement ce qui m'a boulversé dans la scène finale. Écoute, ca fait 2 jours et j'ai du mal à m'en remettre. J'ai de la misère à me concentrer au boulot et je squat les blogues qui parlent de cette finale. Et mon cerveau repasse en boucle la chanson des Scorpions et je revois toute la scène avec des frissons...

Ca m'a fait poser toutes sortes de questions sur ma propre vie, sur où j'en étais. Et c'est surtout, pour moi, cette scène, le déchirement, la tragédie ultime de deux etres qui s'aimaient profondément, mais qui n'ont jamais su vraiment comment bien se le montrer et qui SURTOUT n'ont pas eu le TEMPS de se le dire comme il le fallait...

Ils étaient tous coupables de leurs propres défauts. Autant Lyne que Carlos.

Mais quelle scène...moi ca m'a perforé le coeur de voir ca. Mélangé au sentiment amer de voir partir pour toujours des amis qu'on a aimé (et je ne parle pas seulement que des 4 bozos, mais de pas mal tous les personnages)..

Adieu les gars ! Adieu les Invincibles...

chantal a dit…

ah! Seigneur que j`ai aimé cette série mais quelle leçon sur l`amitié , nos amis sont là pour le meilleur et pour le pire mais c`est tellement fragile . Personne ne peut prédire quand nous aurons vraiment besoin d`eux , j`en ai des frissons juste à y penser ...et Legendre , quel comédien!

Raphaël a dit…

Merci Marty pour ton très beau commentaire. En effet, cette superbe série nous aura fait réfléchir sur plusieurs aspects de notre vie. C'est de la grande, très grande télé.