lundi 2 février 2009

Voyage magique dans le village de Groundhog Day

N.B. J'ai essayé de mettre des photos dans ce message, mais sans succès. Je vous mets donc 3 vidéos et les photos suivront la semaine prochaine.


Je l'ai fait! Je me suis rendu le week-end dernier à Woodstock, Illinois, pour voir le village où a été tourné le film Groundhog Day (Jour de la marmotte). Et contrairement à un ancien voyage désastreux vers Aurora pour voir des sites sur Wayne's World, ç'a vraiment valu la peine cette fois-ci.

N'ayant réussi à trouver personne pour m'accompagner, j'ai pris le Metra (train de banlieue) qui se rend jusqu'à Woodstock. Cinq dollars pour 80 minutes de transport, ça vaut la peine! Arrivé sur place samedi vers midi, j'ai décidé de me rendre tout de suite au motel où j'espérais dormir, question d'être sûr d'avoir une chambre. Mais en prenant le chemin pour me rendre là, je devais passer par le square, soit l'endroit où la majorité du film a été tourné. Dès le premier coup d'oeil, j'étais replongé dans l'esprit du long métrage. Il faut aussi dire que la veille, je m'était retapé pour une énième fois cette classique comédie et que j'avais également téléchargé la trame sonore, que j'ai écouté tout le week-end en me promenant dans le village.



Donc je marche en direction du motel. Je suis sur la rue Madison et au fond de la rue, j'aperçois pour la première fois le fameux bed & breakfast où dort le personnage de Bill Murray. Comme par magie, c'est la pièce du b&b qui se met à jouer au même moment dans mon ipod. Je marche en direction de la maison (une résidence privée). C'est pratiquement pareil comme dans le film. Seule la clôture a été reconstruite.

J'arrive finalement au motel, après une bonne vingtaine de minutes de marche. L'accueil est fermée et on mentionne d'aller cogner à la chambre 12 pour avoir du service. Un ado boutonneux me répond. "Je voudrais checker in", que je lui indique. Finalement, une autre bonne femme arrive et elle me demande une pièce d'identité. Je lui remets mon permis de conduire. "T'as pas une carte de l'Illinois?", qu'elle me demande. "Non, je ne viens pas d'ici." Elle écrit alors mes coordonnées sur une feuille. Je la paie cash (pas question que je lui donne ma carte de crédit!) et elle me remet la clé et me redonne mon permis. Je me rends alors compte que sur notre permis, il n'est écrit que "Québec" et aucunement Canada. Donc quelqu'un d'un village perdu aux États peut très bien n'avoir aucune idée d'où se trouve le Québec dans le monde. M'enfin. Je rentre finalement dans ma chambre avec la peur d'y voir des coquerelles partout. À ma grande surprise, c'est propre. Kitsch, mais propre. Eh bien, ce n'est que pour une nuit, de toute façon.

Je retourne au square. Une visite guidée à pied des lieux de tournage du film débute à 13h30. Il doit y avoir au moins 100 personnes qui sont sur place pour la visite. Notre guide est un gars qui a travaillé sur le film comme location guy. C'est lui qui trouvait les lieux de tournage avec le réalisateur. Il s'y connaissait donc pas mal dans le domaine et la visite a été trufflée d'anecdotes intéressantes.



Après avoir commencé à l'Opera House (le Pennsylvanian Hotel dans le film, l'endroit où dort le personnage d'Andie McDowell) on s'est rendu dans le square pour voir le gazebo, la bataille de neige et autres scènes marquantes. La visite a duré un bon 90 minutes. Ensuite avait lieu un symposium sur la musique du film. C'était bien peu intéressant car le gars ne faisait que nous faire jouer les chansons de la trame sonore, pour ensuite nous montrer les scènes où l'on pouvait les entendre. Pas fameux.

J'ai meublé le reste de mon après-midi à me promener de nouveau dans le parc. Muni de mon nouvel appareil-photo, j'ai appuyé sur la gachette de nombreuses fois (j'ai pris environ 1000 photos dans le week-end). En marchant, j'ai pu aller voir deux endroits que le guide nous avait mentionnés, sans toutefois nous les montrer véritablement.

Le premier est la salle où se déroule la danse à la fin du film, avec la "Bachelor Auction" (vente de célibataires) où le personnage de Bill Murray se fait acheter par Andie McDowell.

Le deuxième est la salle de quilles, où Bill va prendre une bière avec deux gars de la place.

Le soir, le square est tout illuminé. C'est de toute beauté.

Le lendemain matin, je suis repassé par le bed & breakfast et puisqu'il n'y avait personne, j'ai décidé de me rendre jusqu'à la porte.



Ensuite, on projetait gratuitement le film au cinéma du coin (celui que l'on voit dans le film). C'était vraiment spécial de revoir le long métrage, mais en plein à l'endroit où il avait été tourné. Et tout le long, je n'ai fait qu'analyser chaque plan, pour voir où il avait été spécifiquement filmé dans le square. Deux détails à mentionner de cette projection: des gens mangeaient du popcorn... à 9h20 le matin. La première fois qu'on a aperçu le village dans le film, ça s'est mis à applaudir dans la salle.

Je suis sorti du cinéma le sourire aux lèvres. Et avant de quitter, je suis allé me promener de nouveau dans le square. Vraiment, j'ai beau chercher, je ne trouve pas d'autre long métrage que l'on peut revisiter à ce point-là simplement en allant dans un village.

3 commentaires:

Rizzz a dit…

Excellent! Et le village a l'air complètement vide de monde!

chantal a dit…

intense Raphael ...tu trippes pas mal .C`était intéressant les petits vidéos et tu me fais penser à ton père lorsque tu expliques ce que tu vois .bises xx

Hope-Folly a dit…

Y a pas d'heure pour manger du popcorn Raphaël. Comme y a pas d'heure pour manger des chips, des jujubes et du gâteau forêt noire.