mercredi 22 octobre 2008

Entrevue (presque) ratée

Ça vous est sûrement déjà arrivé de vivre une situation où tout va mal. T'as beau réfléchir à des solutions, mais rien ne va. C'est comme un mauvais rêve.

Hier, j'avais une entrevue avec le très populaire DJ américain Girl Talk (il est vraiment big aux states). Sa relationniste m'avait dit que je pouvais m'entretenir avec lui au téléphone pendant 25 minutes. Je devais l'appeler à 14h hier.

La veille, j'avais commencé à chercher quelques trucs sur lui, mais j'avais prévu travailler sur mes questions une heure avant l'entrevue. Comme de fait, vers 12h30-13h, je m'en vais sur le net et je prépare mes trucs. Tout va très bien. Une demi-heure avant l'entrevue, je suis en train de retranscrire mes questions.

Quinze minutes plus tard, mon coloc surgit dans ma chambre en me demandant si mon internet fonctionne. Je vérifie et effectivement, il ne fonctionne pas. Sur le coup, ça ne me dérange pas, car j'ai déjà recueilli toutes les infos dont j'avais besoin.

Mais un flash surgit alors. Merde, il faut que j'aille voir mes emails pour savoir à quel numéro de téléphone l'appeler! Que faire? Je ne fais ni une ni deux et je décide d'aller dehors, près d'un café qui possède un internet sans fil. Je suis donc dans le stationnement dehors en train d'essayer de me connecter sur mon ipod touch. Ça marche! Je prends donc le numéro en note et je retourne dans mon appartement. L'entrevue est dans 10 minutes.

Alors que je crois que tout va bien, mon coloc me demande si mon téléphone fonctionne. (j'avais fait installer le téléphone normal en arrivant ici, justement pour pouvoir faire des entrevues). Je vérifie... eh non, il ne marche pas! Ah ben %/$&"/*!!! Je suis vraiment fâché! (contrairement à avant, les téléphones normaux fonctionnent maintenant en étant branchés directement dans le modem... donc si internet ne fonctionne pas, le téléphone non plus!) Ça faisait un bon trois semaines que j'avais demandé cette entrevue et on m'avait accordé 25 minutes avec le gars. Là, à 5 minutes d'avis, mon téléphone ne marchait plus.

Réfléchis, réfléchis... Est-ce que je prends la chance d'annuler l'entrevue et de risquer de la perdre pour de bon? Ou j'essaie plutôt de la faire sur mon cellulaire en prenant des notes au lieu de l'enregistrer? J'ai opté pour la deuxième option.

Quand je fais des entrevues, que ce soit en personne ou au téléphone, je les enregistre à 99% du temps. De cette façon, je suis certain de toujours rapporter avec précision les propos des personnes interviewées. Là, il fallait que je prenne des notes, en faisant une entrevue en anglais pendant une vingtaine de minutes...

Pas besoin de vous dire que ça n'a pas été joyeux. Gregg Gillis (c'est le vrai nom de Girl Talk) a beau avoir été bien cool au téléphone, ça reste que j'ai peiné en mautadit à prendre des notes. Au bout de peut-être même pas 20 minutes, j'ai mis fin à l'entrevue. Je l'ai remercié et raccroché. Et là, j'ai essayé de retranscrire tout ce dont je me rappelais. Une tâche pas trop évidente. Mais bon, je suis un professionnel!

4 commentaires:

Rizzz a dit…

Oh boy, mon Raph, je m'attendais à un dénouement bien pire que ça, je pensais que Girl Talk avait été difficile et diva avec toi.

Man, si tu savais le nb d'entrevues que j'ai fait au téléphone sans les enregistrer. L'important, c'est justement de prendre de bonnes notes et de rapporter la pensée du sujet, sans nécessairement que ce soit les mots exacts, même si c'est toujours mieux. De toute façon, les artistes aiment ça quand on améliore leur langue une fois sur papier!

L'enregistreuse, c'est bien, les notes, c'est un plus, mais la mémoire, c'est encore mieux. C'est pour ça qu'il faut toujours écrire son article tout de suite après l'entrevue!

Raphaël a dit…

Ouais Rich, j'avoue qu'avec le titre de mon billet, ç'avait l'air désastreux...

Mais non, c'était pas si pire, mais je trouvais juste ça plate que tout chie à la dernière minute.

On voit que j'ai encore du chemin à faire avant d'avoir ton expérience et ta sagesse. ;)

Rizzz a dit…

Bah, c'est normal, on a presque dix ans de différence!

chantal a dit…

ah bien c`est cela la vie mon cher fils , des imprévus il y en arrive souvent et il faut bien réagir comme tu as su le faire ..surtout ne pas paniquer et respirer par le nez . L`important c`est que tu as un cellulaire ...as-tu idée que la vie de journaliste avant cette belle invention devait être assez stressante ...pas de cell, pas d`internet c`était du sport je crois . Bonne fin de semaine .