samedi 8 août 2009

Le Woody Allen de Chicago

Cette semaine est décédé le scénariste et réalisateur John Hughes. La nouvelle de sa mort, à seulement 59 ans et alors qu'il effectuait une simple promenade matinale, a été reprise un peu partout sur la toile. C'est que Hughes a profondément marqué le cinéma durant les années 80 avec ses nombreux films pour ados, devenus des classiques aujourd'hui. Comme cinéaste, il a notamment tourné The Breakfast Club, Ferris Bueller's Day Off, Weird Science, Sixteen Candles et Planes, Trains & Automobiles. Et comme auteur, il a pondu les scénarios d'une multitude de films dont National Lampoon's Vacation, National Lampoon's Christmas Vacation, les trois premiers Home Alone et Some Kind of Wonderful.

La raison pourquoi je parle du décès de John Hughes ici, c'est qu'il était immensément attaché à la ville de Chicago. En fait, je ne crois pas me tromper en affirmant que l'amour de Hughes pour Chicago était aussi puissant que celui de Woody Allen pour New York. Certes, les deux hommes ont conçu des films généralement différents (Hughes travaillait principalement en comédie), mais leur attachement pour leur ville respective est flagrant.

Né au Michigan, Hughes a toutefois grandi en Illinois, à quelques minutes de Chicago. Il est allé à l'école secondaire Glenbrook North High School, à Northbrook. Par la suite, lorsqu'il s'est mis à travailler en cinéma, Hughes a utilisé le petit village de Northbrook comme lieu de tournage de quelques-uns de ses films. À l'écran, la ville fictive était appelée Shermer, Illinois, et Hughes l'a utilisée pour ses films Weird Science, Breakfast Club, Ferris Bueller, Sixteen Candles, Pretty in Pink et Vacation. Paraît que la plupart des endroits que l'on voit dans ses films (dont les écoles) sont toujours en place aujourd'hui. Grâce au site web Movie Locations, il est possible d'avoir la localisation précise des lieux de tournage. Avant l'arrivée de l'hiver, je me promets de faire une virée à Northbrook (à environ 35 minutes de Chicago).

Un autre endroit que je me dois d'aller voir, c'est la fameuse maison de Home Alone, située quant à elle à Winnetka (à une quinzaine de minutes de Northbrook). La maison ne semble pas trop avoir changé depuis le tournage du film, qui date tout de même du début des années 90. (grâce à Street View sur Google Map, on peut même très bien la voir! 671 Lincoln Avenue, Winnetka, Illinois).

Alors que New York est constamment représentée dans les films américains, Chicago est de son côté plus souvent laissée-pour-compte. Certes dernièrement, la ville a accueilli les tournages de Public Enemies, Dark Knight et Wanted, mais je me demande s'il va y avoir un autre cinéaste aussi amoureux de la Ville des vents que John Hughes qui s'en servira dans presque tous ses projets. Je me permets d'en douter.

Voici un intéressant montage des films de Hughes:

1 commentaire:

Rizzz a dit…

SHERMER RULEZ!!!!!