mercredi 30 juillet 2008

Fringale nocturne

Tout bon Montréalais qui se respecte est déjà allé faire un tour à la Banquise aux aurores après une soirée bien remplie de houblon (ou toute autre boisson alcoolisée). Dans la métropole, ce resto de la rue Rachel est une véritable institution. Ceux qui ne connaissent pas doivent se demander pourquoi? Parce qu'on peut y manger 23 sortes de poutines différentes! Et les portions sont loin d'être anémiques, oh que non! Personnellement, je n'ai réussi qu'une seule fois à vider complètement mon assiette là-bas. Mais bon, pas grave, aller à la Banquise à trois heures du matin (après avoir fait le lineup dehors) fait partie d'une tradition.

À Chicago, que fait-on à la sortie des bars?

Les jeunes Américains ne sont pas différents des Québécois. Quand ils ont passé la soirée à boire, ils ont faim! Cependant, ils ne connaissent pas notre trésor national qu'est la poutine. Et c'est un grand manque à leur culture, laissez-moi vous dire! Un Québécois que j'ai rencontré ici m'a dit que le mets que l'on mange à 3 heures du matin est: des burritos! Isssh, pas sûr! Déjà qu'il est bien difficile de dormir convenablement après avoir engouffré une Dan Dan, je n'ose même pas me demander à quoi ressemblerait mon sommeil après deux burritos derrière la cravate.

Lundi dernier, je suis sorti avec mon coloc et ses amis. En fin de soirée, tout le monde avait faim. On s'est donc rendu vers 2h au restaurant Clarke's, l'un des seuls ouvert 24h dans le quartier. Je regarde le menu et je cherche inconsciemment de la poutine, même si je sais très bien que la seule ville aux États où je pourrais en avoir, c'est New York.

Finalement, je prends quelque chose qui se rapproche le plus de la poutine. Et j'ai nommé: des frites. Le problème, c'est que ce ne sont pas des frites comme tout le monde les connaît. Mais des steak frites, c'est-à-dire des méchantes grosses frites, environ le tiers d'une pomme de terre chacune.

Qu'a pris mon coloc ce soir-là? Une omelette avec des crêpes. À 2h30 du matin! "Comment vas-tu faire pour dormir après avoir mangé des crêpes?", que je lui demande. "Ah, je suis habitué. Je suis un Américain!", qu'il me répond. Là-dessus, il n'a pas tort.

3 commentaires:

Stéphan pas de "E" a dit…

Si jamais tu veux qu'on t'envoie du fromage en grain et de la sauce par la poste, fais-nous signe!!!

Rizzz a dit…

Raphaelo, j'ai un conseil pour toi: avant d'aller te coucher, mange rien! Comme ca, tu vas rester slim comme un Quebecois et tu deviendras pas gros comme un Americain.

Raphaël a dit…

Les conseils du grand sage Richard. T'as bien raison, dans le fond!