lundi 12 octobre 2009

Chicago en cinq âges

Je fête aujourd'hui pour la deuxième fois mon anniversaire à Chicago. Cette fois-ci, c'est mon 28e. Dans la journée, j'ai décidé d'aller me promener dans des nouveaux quartiers que je n'avais jamais explorés ici. Les longues marches sont toujours de bonnes occasions de réfléchir sur tout et sur rien. Cette fois-ci, comme vous vous en doutez, je vais sûrement penser pas mal à mon retour à Montréal, mon "nouveau départ" qui approche à grands pas. Et ce sera aussi l'occasion de faire le point sur mon aventure américaine.

Petit détail anodin, j'ai remarqué que j'avais mis les pieds à Chicago à cinq âges différents. La première fois, j'avais 24 ans et c'était en septembre 2006 lors d'un roadtrip de baseball. L'idée avait été lancée par mon ami Nicolas, grand amateur de sport qui souhaitait aller voir le Wrigley Field et le US Cellular. Dans les 10 jours de ce voyage, on en avait passé environ 6 à Chicago. Il avait dû pleuvoir 5 jours et demi, mais j'étais vraiment tombé en amour avec la ville.




J'y avais remis les pieds l'année suivante, toujours en septembre, encore avec Nicolas et un autre de mes amis, Keaven. On faisait un roadtrip jusqu'en Californie et Chicago était notre premier arrêt. Dans les quatre jours que nous y avions passé, il avait fait environ 33 degrés avec du soleil tout le long. Le coup de foudre était toujours présent.






Au mois de janvier suivant, j'étais revenu à Chicago, cette fois-là à 26 ans et tout seul pendant une semaine pour voir si j'aimais vraiment la ville et si les hivers étaient si pires que tout le monde disait (et non, quand on est habitué aux hivers québécois, ce n'est vraiment rien!).


Cet été-là, je déménageais pour de vrai dans la Ville des vents et j'y fêtais mon 27e anniversaire de naissance quelques mois plus tard avec mes nouveaux amis américains et mon ami québécois Richard, de passage ici en vacances.


Avec mes parents



Avec ma soeur


Même si je n'ai passé qu'environ un an et demi ici, j'aurai vu Chicago à 24, 25, 26, 27 et 28 ans. Et même si mon histoire d'amour va prendre une autre tournure avec mon retour au Québec, et qu'on dit que l'amour à distance est souvent impossible, il restera toujours une petite partie pour Chicago dans mon coeur. Cette ville fait et fera toujours partie de moi.

9 commentaires:

Theresa a dit…

Aw, that's a really sweet post (from what I could read with my high school level French). I'm really glad we got to overlap during our different times in Chicago. And I'm happy I'll have a place whenever I go to Montreal again (which would be the 3rd time)!

Aurélie a dit…

Ah je m'ennuie du tandem avec mon casque croche!

Quelle belle histoire d'amour!!! Ça marche l'amour à distance, on sait jamais! hahaha

Bonne fête mon frère!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Melissa Maya a dit…

Beau texte Raphael.

Tu as vécu une expérience que peu de gens vivent au cours d'une vie... Chicago sera toujours une partie de toi :)

Bonne fête.

Gina Desjardins a dit…

Je ne suis jamais allée à Chicago, mais au fil du temps, tu m'as vraiment donné le goût d'y aller! Ça semble une ville à découvrir!
Bon retour à Montréal! Tu reviens pour rester? Penses-tu toujours aller à Londres?

Raphaël a dit…

Thanks Theresa! Yes, I'm glad as well that we met somehow during my stay here. And I definitely hope to see you in Montreal in the future!

Merci la soeur! C'était bien drôle le tandem! C'est pour ça que j'ai dû mettre la photo, haha!

Merci Mélissa! En effet, c'est une expérience inoubliable!

Gina, Chicago est assurément une ville à découvrir! Bon, je ne suis jamais allé en Europe, mais je connais pas mal les États-Unis et je peux te dire qu'aucune autre ville ne m'a fait le même effet! Et toutes les personnes que je connais qui sont venues ici à cause de moi (une bonne quinzaine!) n'en sont pas revenues à quel point la ville est belle et trippante! Et pour répondre à ta question, non Londres n'est plus dans mes plans à court terme. Je me souviens que je t'en avais parlé l'an dernier. Mais mes motivations on changé, faut croire! Je suis tanné d'être "en transit", mettons! Va lire mon autre long billet à ce sujet, j'explique tout! http://chicagopq.blogspot.com/2009/10/la-fin-de-mon-aventure.html

jp a dit…

Le temps passe vite...ça fait drôle de revoir toutes ces images.Bonne fête fils..(je t'ai envoyé un petit mot personnel sur hotmail)

chantal a dit…

ah! la vie nous fait de beaux cadeaux , tu en as eu un très gros bien emballé que de vivre à Chicago , une ville inoubliable , je n`ai que de beaux souvenirs . Tu vivras autre chose mais le plus important c`est que tu n`auras jamais de regret de n`être pas aller vivre à Chicago , tu l`as fait et tu apprécieras ta vie autrement ...profites encore de cette ville avant ton départ xxxx

Keaven a dit…

Content de lire un texte comme ça ...

J'avoue te voir partir m'a attristé beaucoup. Bon je l'ai pas dit très très ouvertement et j'étais un de ceux qui te disait de partir pour vivre une aventure phénoménale, mais ton départ était un deuil de notre vieux couple .. éhéhéhéh je suis très heureux de lire que tu en retire que des bonnes choses ...

Raphaël a dit…

Bon, Keaven qui avoue finalement son deuil! Hehe, si notre vieux couple a fait en sorte que j'ai pu m'en détacher pour vivre cette expérience incroyable, y'a eu ça de bon!