dimanche 31 mai 2009

Une belle soirée grâce à Gogol

Le groupe gypsy-punk de New York, Gogol Bordello, jouait ce soir au Congress Theatre. J'avais une place sur la guestlist ainsi qu'une passe photo. Mais ce soir, je n'étais pas trop motivé à aller voir un show. Après un spectacle vendredi et un autre samedi, j'étais plus dans le mood pour rester chez moi. En plus, les Wings jouaient contre les Penguins dans le deuxième match de la finale de la Coupe Stanley. J'y allais donc un peu à reculons en me disant au moins que ça ferait de bonnes photos (le groupe est reconnu pour donner des prestations énergiques et très colorées).

Je me rends donc au Congress Theatre. Pour ce faire, il faut que je prenne deux autobus. Ça me prend environ 40 minutes pour arriver sur place. Je croyais que le groupe monterait sur la scène vers 21h, après une première partie à 20h. Arrivé là-bas, je vois sur une feuille que Gogol Bordello ne monte pas sur la scène avant 22h15, alors que c'est la première partie qui commence à 21h (les portes ouvraient à 20h). Merde, j'aurais pu regarder la game de hockey plus longtemps!

Je fais la file pour la guest list. Le gars me donne mon billet, mais il me dit que je n'ai pas de "photo pass". "Le band a approuvé les passes et tu n'en as pas", me dit-il. Étrangement, ma personne contact m'avait dit que j'en avais une. Moi qui me motivais uniquement pour les photos que j'allais prendre, je trouvais ça décevant.

Mais ce n'était pas fini. Alors que je faisais la file pour entrer dans la salle, des gardiens de sécurité fouillaient les spectateurs. Quand le gardien a vu ma caméra, il est allé voir son supérieur.

-Vous ne pouvez entrer au show avec un appareil professionnel.
-C'est pas professionnel, voyons! (un gars s'essaie)
-Tous les appareils avec lentilles détachables sont refusés.
-C'est quoi la différence avec les autres caméras?
-Euh... c'est le band qui a demandé ça.
-D'accord, je fais quoi maintenant.
-Allez la porter à votre voiture ou chez vous. Il n'y a pas de vestiaire ici.
-Je suis venu en autobus.
-C'est pas mon problème.
-Vous êtes en train de me dire que je suis la seule personne de toute l'histoire du Congress Theatre qui est venue avec une caméra comme ça?
-Non, ça arrive souvent.
-Alors je suis pris pour manquer le spectacle?
-Désolé.

J'étais pas content, évidemment. Au moins, en sortant, j'ai entendu quelqu'un s'informer pour acheter des billets et je lui ai vendu le mien. Vingt piastres, ça console un peu pour le deux heures que j'ai perdues dans cette soirée.

9 commentaires:

Rizzz a dit…

Ne te reste plus qu'à donner de la marde à ton contact!

Un vrai "bordel" cette histoire...

La pognes-tu?

Anonyme a dit…

c`est spécial ce que tu vis cette semaine , tu ne trouves pas ...alors bon déménagement et ce sera sans nous cette fois ci .bises xxx

chantal a dit…

ah! mon fils j`ai cliqué trop vite et la belle anonyme c`est moi ah!ah!

Raphaël a dit…

Haha, Rich! Oui, tout un bordel!

J'ai envoyé un courriel à mon contact qui m'a assuré que j'avais une photo pass sur sa liste, mais ce n'est pas elle qui a fait la liste finale... Je la crois, car elle est bien sympathique et je n'ai jamais eu de problème avant.

Philippe Papineau a dit…

Vendre des billets de promo, c'est pas top mon Raph...

Raphaël a dit…

Phil, c'est la première fois que je fais ça, je t'assure.

D'abord, d'habitude je réussis à entrer dans la salle. ;)

Aussi, c'est rare que l'on reçoit de vrais billets lorsqu'on est sur la guest list. Donc ça ne se revend pas.

Mais là, j'étais tellement fâché d'avoir perdu tout ce temps que je ne me suis pas cassé la tête. Et les billets étaient 35$, donc le gars a sauvé de l'argent pareil.

Mais on s'entend que je n'en ferai pas une habitude, quand même!

Philippe Papineau a dit…

Fiou! Je te croyais à la tête d'un clan de recel de billet de journaliste! ;)

Raphaël a dit…

Ça pourrait être une façon d'arrondir les fins de mois, étant donné que les revenus sont assez rares ici.

Merci de m'avoir fait penser à ça.

Hehe! ;)

Keaven a dit…

Je suis d'accord avec Phil...

Vendre un billet gratuit ... grr
!